Actualité : les « flops » de l’été 2014… la suite

La semaine dernière, ce blogue vous proposait notre palmarès des « tops » et des « flops » de l’été 2014. Mais puisque la récente saison chaude s’est avérée riche en faux pas médiatiques, nous récidivons cette semaine, à la demande générale, avec la suite de nos « fameux » flops de l’été. 

 

1- Trivago : Ça ne devait être qu’une publicité vantant un site Web de réservation d’hôtels. Mais Trivago est devenu « Le » sujet par excellence pour les chroniqueurs médias, qui ont dénoncé l’incessante diffusion de cette pub, qui met en vedette une jeune voyageuse qui se tortille dans son lit d’hôtel (qui n’existe même pas !)  à Venise. La chronique d’Hugo Dumas dans La Presse vaut un déficit de réputation de – 26 085 $ pour Trivago. Le blogue de Marie-Claude Ducas, sur le site du Journal de Montréal, représente, quant à lui, un déficit de – 1 756 $ au détriment de Trivago, selon notre outil d’évaluation des médias, mesure [d]*.

trivago

2- Guêpes : La mairesse de La Prairie, Lucie F. Roussel, est morte tragiquement au cours de l’été après avoir été piquée par de nombreuses guêpes. Nous le savons tous, les nids de guêpes sont dangereux. Mais en pleine saison creuse, les médias se sont fait un plaisir de nous le rappeler. Qui n’a pas entendu un spécialiste des insectes se prononcer sur la soudaine peur des guêpes ? L’entomologiste Georges Brossard s’en plaignait d’ailleurs sur les ondes du 98,5 FM. Les guêpes ont fait l’objet de 755 mentions dans les médias québécois cet été. En 2013, pendant la même période, nous avons recensé 550 mentions. Quelle mouche a piqué nos médias ?

 

3- Procès de Lise Thibault : Quelle source de distraction que ce procès en plein cœur des vacances de la construction ! Les citations surréalistes de l’ex-lieutenant gouverneure du Québec ont fait rire autant dans les médias traditionnels que sociaux. Meilleur qu’un spectacle d’humour ! Des blogueurs se sont payé sa tête, dont Mathieu Charlebois du magazine L’actualité. Lise Thibault affirme qu’elle lisait huit journaux par jour comme un chef d’État doit les lire… Parions que cette couverture médiatique l’a découragée à faire analyser ce qui se dit à son sujet…  

 

4- Serge Losique et le FFM : C’est sans doute le miracle de l’été ! Le Festival des films du monde de Montréal (FFM) a eu lieu, malgré une couverture terriblement négative et des bailleurs de fonds absents. La virulente lettre de Danièle Cauchard, la directrice du FFM, contre la présidente de la Sodec, Monique Simard, a provoqué la démission du directeur des communications du festival, qui était en poste depuis 15 ans. De nombreux artisans du cinéma ont dénoncé les agissements du FFM. Bref, une gestion de crise désastreuse !

La chroniqueuse Nathalie Petrowskia néanmoins senti le besoin de défendre le FFM dans sa chronique du 5 juillet dans La Presse. Une rare voie positive qui représente un gain de réputation de 38 575 $* pour le FFM, selon notre outil d’évaluation des médias, mesure [d]. Un léger baume sur la plaie

serge losique FFM

 

5- Postes Canada : Ragaillardi par ses vacances estivales, le maire de Montréal, Denis Coderre, est tombé à bras raccourcis sur Postes Canada à la mi-août. « Immonde et même stupide », a-t-il dit à propos des clients handicapés qui devront obtenir des billets de médecin pour avoir leur courrier livré à domicile. Un reportage de TVA sur la réaction du maire Coderre cause un déficit de réputation de – 9 175  $* pour Postes Canada.

 

6- Information internationale : Commençons par la bonne nouvelle : l’actualité internationale a occupé davantage d’espace dans nos bulletins d’information ces dernières semaines : Gaza, Ukraine, Syrie, Irak, l’Ebola en Afrique, etc. Toutefois, dire qu’il s’agit de mauvaises nouvelles est un euphémisme… Avec le retour dans l’actualité de la commission Charbonneau, de la course à la chefferie du PQ, du projet de loi 3, ces enjeux internationaux risquent de passer de la page une à la page 20 de nos journaux. Il ne s’agit donc pas d’un « flop » à proprement parler, mais d’un triste constat…

 

7- Tony Accurso : Alors que nous venons d’apprendre que son yacht a trouvé un acheteur, Tony Accurso a échoué cet été dans l’une de ses dernières tentatives pour éviter de comparaître à la commission Charbonneau. L’homme d’affaires doit témoigner cette semaine à la CEIC. Le dernier « flop » de l’été serait-il encore à venir ? 

Tony Accurso et son yacht
Source : TVAnouvelles.ca

 

8- Eddy Savoie : Ce dernier nous a été suggéré par quelques lecteurs désireux de le retrouver parmi nos « flops » de l’été. Le président des Résidences Soleil a bien mal commencé le mois de mai en devant dévoiler sa fortune de 1,5 milliard de dollars. Et son mois d’août se termine tout aussi mal alors qu’il doit remettre 300 000 $ à la fille d’une ancienne résidente qu’il poursuivait en diffamation. Pour Eddy Savoie, il s’agit d’un « flop », mais pour les victimes de poursuites-bâillons, avouons qu’il s’agit plutôt d’une « victoire » de l’été !

 

Est-ce d’autres « flops » nous auraient échappé ? Merci de commenter !

Pour lire le premier volet de nos « tops » et nos « flops » de l’été 2014. 

* Précision : Après avoir déterminé le coût publicitaire avant négociation d’une retombée de presse, mesure [d] évalue différentes variables d’analyse afin d’établir le gain ou le déficit de réputation de la retombée. Le gain ou le déficit de réputation (en dollars) d’une retombée est calculé à partir de plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs pondérés, dont le traitement journalistique accordé au message ainsi que les aspects graphiques et visuels. Mesure [d] est au service des organisations et des marques depuis 1994.

Vous aimerez peut-être aussi

1 commentaire(s)

  1. Nathalie Goyer 3 années auparavant

    Tout aussi juteux que le premier ! Finalement, il s’en passé des choses amusantes cet été… L’année promet d’être riche !

    Répondre J'aime Je n'aime pas