Denis Coderre : un incontournable médiatique !

coderre-titres

Il est partout. Non, ce n’est pas Dieu, mais plutôt monsieur le maire de Montréal !

 

Difficile de se réveiller le matin sans entendre parler de Denis Coderre, que ce soit à la radio, à la télévision, dans les journaux, sur son téléphone, sur Twitter ou sur toutes ces plateformes en même temps.  Combien vaut toute cette couverture média pour le maire Coderre et la Ville de Montréal ?

 

L’omnimaire !

Certains commentateurs l’appellent « l’omnimaire Coderre ». À juste titre.

Uniquement en janvier 2014 :

  • Denis Coderre s’est retrouvé dans au moins 210 titres d’articles publiés dans les journaux ou le Web au Québec. *
  • Denis Coderre a été mentionné dans au moins 650 amorces (lead) rédigées par des journalistes. *

Il se prononce sur tout : le pont Champlain, l’itinérance, le Bixi, les régimes de retraite, sa tournée des régions, l’abolition des services postaux, le budget municipal, les salons de massages, la violence dans le village gai, l’AMT, les voitures en libre-service, la gestion des taxes en Haïti et j’en passe… Étourdi ? On le serait à moins.

 

Pendant ce temps, à Québec…

Comparons la présence du maire Coderre dans les médias avec l’autre « omnimaire » québécois, soit Régis Labeaume à Québec :

 

En janvier 2014 :

  • Régis Labeaume s’est retrouvé dans au moins 145 titres d’articles publiés dans les journaux ou le Web au Québec. *
  • Régis Labeaume a été mentionné dans au moins 385 amorces (lead) rédigées par des journalistes. *

 

Vrai : il y a moins de médias dans la ville de Québec, ce qui peut expliquer la différence entre les deux couvertures. Cette comparaison dans la presse écrite permet néanmoins de réaliser que le maire Coderre a fait de sa ville, depuis novembre dernier, une « nouvelle incontournable médiatique ». Reste à voir si cette médiatisation fera de Montréal une incontournable politique…

 

Nous avons aussi analysé en dollars, la valeur de la couverture médiatique de Denis Coderre. Prenons quelques retombées de presse récentes ** :

  • un reportage diffusé à TVA Québec (2 décembre) sur la nouvelle collaboration entre les maires Coderre et Labeaume équivaut à un gain de réputation de 11 000 $ pour Montréal et son maire, selon notre outil d’analyse mesure [d].
  • un article dans le quotidien The Gazette sur la position du maire sur l’itinérance représente un gain de réputation de 6 000 $.
  • un article en une d’un hebdomadaire de Rimouski, le Progrès-Écho, équivaut à un gain de réputation de 9 000 $. La photo nous montre un Denis Coderre plus souriant que jamais en train de serrer la main du maire de Rimouski. Le tout assorti du titre « Coderre dans la ville du bonheur. Plus unis que jamais ». Peut-on franchement demander mieux ?

 

Jusqu’à maintenant, outre la nomination partisane de Philippe Schnobb à la STM, le maire Coderre peut se vanter d’avoir une couverture de presse presque toujours favorable. Au moins, on parle de Montréal autrement que pour sa corruption…

 

La situation fait penser à une ancienne campagne publicitaire du Club Med, qui montrait une scène séduisante et qui se terminait par quelque chose comme ceci : « Voici 15 secondes. Imaginez une semaine… » Alors prenons la couverture de presse très favorable au maire Coderre et à la ville de Montréal en un seul mois et… imaginez quatre ans !

 

*Ces recherches ont été réalisées dans la base de données Eureka.cc.

** Les analyses exposées dans cet article ont été réalisées au moyen de mesure [d], outil d’évaluation de l’impact des médias pour les organisations, les marques et les personnalités, créé par DIRECTION Communications stratégiques. Après avoir déterminé le coût publicitaire avant négociation d’une retombée de presse, mesure [d] évalue différentes variables d’analyse afin d’établir le gain ou le déficit de réputation de la retombée. Le gain ou le déficit de réputation (en dollars) d’une retombée est calculé à partir de plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs pondérés, dont le traitement journalistique accordé au message ainsi que les aspects graphiques et visuels.

Pour en savoir plus sur le gain de réputation : mesure-d.ca.

Vous aimerez peut-être aussi

0 commentaire(s)