La bataille des maires sur les médias sociaux

maires du canada

Souvent surnommé « omnimaire » grâce à son type de gestion qui le rend incontournable dans l’actualité, le maire de Montréal, Denis Coderre, est-il aussi efficace qu’on pourrait le croire ?

Mesure Média – qui mesure en dollars le gain et le déficit de réputation des organisations, des marques et des personnalités dans les médias traditionnels et sociaux – a voulu comparer l’impact du maire de Montréal à celui des maires des grandes villes du Canada sur les médias sociaux :

  • Denis Coderre (Montréal)
  • Don Iveson (Edmonton)
  • Gregor Robertson (Vancouver)
  • Jim Watson (Ottawa)
  • John Tory (Toronto)
  • Naheed Nenshi (Calgary)
  • Régis Labeaume (Québec)

Soucieux de rejoindre les citoyens sur les médias sociaux, chaque maire a partagé 5 publications par jour en moyenne durant la période d’étude. Mais la quantité n’est pas un gage de qualité sur Facebook, Twitter et Instagram.

Denis Coderre est connu comme étant un maire très actif sur les médias sociaux. Notre analyse confirme cette impression. Mais encore ?

Performe-t-il autant que ses homologues de Toronto et de Calgary, où le maire Naheed Nenshi utilise Twitter, entre autres, pour retrouver les propriétaires d’animaux égarés.

De son côté, Régis Labeaume, le maire de Québec a une audience beaucoup moins importante que les autres maires. Il est donc un joueur peu important sur les médias sociaux si on le compare aux autres maires des grandes villes canadiennes.

Dans ce contexte, quel maire remporte la bataille des médias sociaux ?

Les résultats ont de quoi surprendre…

Bataille des maires sur les médias sociaux

0 commentaire(s)