Le bon coup médiatique de la semaine: les Expos

Le bon coup médiatique de la semaine : les Expos

En théorie, ils n’existent plus depuis le 29 septembre 2004.

Pourtant, au cours des derniers jours, leur nom a été mentionné plusieurs milliers de fois dans les médias québécois – à eux seuls, Stephen Bronfman, Valérie Plante et Denis Coderre l’ont fait 797 fois.

De qui s’agit-il ? Des Expos !

STEPHEN BRONFMAN, VALÉRIE PLANTE ET DENIS CODERRE ONT PARLÉ 797 FOIS DES EXPOS !

Cette semaine, les Expos – l’équipe montréalaise du baseball majeur de 1969 à 2004 – avaient repris vie.

Plusieurs activités concertées ont contribué à créer un buzz dans les médias traditionnels et sociaux :

  • un cahier souvenir dans Le Journal de Montréal ;
  • une réception à l’hôtel de ville pour plusieurs anciens joueurs ;
  • d’innombrables partisans portant casquette ou uniforme lors des deux matchs ; Brewers/Blue Jays au Stade olympique ;
  • un point de presse du promoteur Stephen Bronfman ;
  • un nouveau duel Valérie Plante/Denis Coderre sur les médias sociaux.

Combien ?

Tout au long du mois de mars, et particulièrement ces derniers jours, la fièvre du baseball a gagné Montréal. Et chacun a fait valoir ses intérêts.

Ainsi, Stephen Bronfman a pris le relais de son père, Charles, qui a été le premier président des Expos. Evenko a réuni plusieurs dizaines d’amateurs de baseball au Stade olympique, lundi et mardi. Le Journal de Montréal garde la flamme allumée auprès de sa clientèle sportive. Etc.

Évolution du mot Baseball en mars 2019
SOURCE : CISION

À la radio, à la télévision et dans les quotidiens, ce fut « Expos mur-à-mur » :

  • mentions « Stephen Bronfman » et « baseball » : 459
  • mentions « Stephen Bronfman » et « Expos » : 411
  • mentions « Valérie Plante » et « baseball » : 243
  • mentions « Valérie Plante » et « Expos » : 237
  • mentions « Denis Coderre » et « baseball » : 176
  • mentions « Denis Coderre » et « Expos » : 149

Mesure Média a analysé deux retombées significatives :

  • With Stephen Bronfman in charge, Expos’return is closer than ever, The Gazette web, 26 mars 2019. Plusieurs variables sont positives, dont celles-ci : le titre, l’amorce, la vidéo et la crédibilité du chroniqueur. Écart positif de 204 % au bénéfice de la marque « Expos »;
  • Bronfman et la gestion des attentes, La Presse+, 27 mars 2019. Plusieurs variables sont positives, dont celles-ci : le titre, l’amorce, le traitement journalistique et la crédibilité du chroniqueur. Gain de réputation de 25 970 $ au bénéfice de la marque « Expos ».

DANS LES MÉDIAS, STEPHEN BRONFMAN ADDITIONNE LES GAINS DE RÉPUTATION ET LES ÉCARTS POSITIFS AU PROFIT DES EXPOS.

Valérie Plante et Denis Coderre sur le même losange

L’amour du baseball de l’ancien maire de Montréal, Denis Coderre, est connu. L’intérêt de Mme Plante pour un sport disputé sur un losange de pelouse est bien différent.

Qu’à cela ne tienne : au cours des derniers mois, la mairesse de Montréal a parlé plusieurs fois de façon positive d’un éventuel retour des Expos. On l’a déjà vu bras dessus, bras dessous avec Stephen Bronfman. Et lundi, elle était tout sourire avec Felipe Alou, Dennis Martinez et « Coco » Laboy !

Sans surprise, son ancien – et, qui sait, peut-être futur – adversaire Denis Coderre n’allait certainement pas vouloir passer inaperçu dans les circonstances. Méconnaissable depuis qu’il a perdu énormément de poids, il était rayonnant lors de la série Blue Jays/Brewers.

Sur les médias sociaux, ils se sont tous les deux collés aux Expos : Mme Plante sur sa page publique, M. Coderre sur sa page « personnelle » qui a toujours été… publique !

Facebook - Valérie Plante - Les Expos
SOURCE : FACEBOOK

 

Facebook - Denis Coderre - Les Expos
SOURCE : FACEBOOK

Et maintenant…

Aussi optimiste que puisse l’être Stephen Bronfman, il manque encore une équipe et un stade avant que l’on puisse chanter « Take me out to the ball game, take me out with the crowd… ».

Chaque vendredi, Mesure Média présente le gain de réputation (ou le déficit) enregistré par une marque, une organisation ou une personnalité au cours de la semaine.

Note: Après avoir tenu compte du coût publicitaire avant négociation d’une retombée de presse, nous évaluons différentes variables d’analyse afin d’établir le gain ou le déficit de réputation de la retombée. Le gain ou le déficit de réputation (en dollars) d’une retombée est calculé à partir de plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs pondérés, dont le traitement journalistique accordé au message ainsi que les aspects graphiques et visuels.

Vous aimerez peut-être aussi

0 commentaire(s)