Le bon coup médiatique de la semaine: Passe-Partout

Passe-Partout - Télé-Québec

Avec les années, nous avions cru que le ver d’oreille était disparu. Eh non ! Depuis lundi, il est revenu : « Passe-Montagne aime les papillons, les souliers neufs et les beaux vestons… ».

L’équipe de Télé-Québec a raison de célébrer : ce lundi, le retour de son émission culte dans une nouvelle mouture a battu des records d’auditoire avec plus de 700 000 parents et… « poussinots ».

D’un 15 novembre à l’autre…

Le 15 novembre 1976, le Québec chantait « À partir d’aujourd’hui, demain nous appartient ! » et, exactement un an plus tard, débutait la diffusion des émissions de Passe-Partout : « J’ai deux yeux, tant mieux, deux oreilles c’est pareil… ». Quelle époque !

Mais, contrairement à 1977, les attentes étaient énormes cette fois-ci. Et pour cause : depuis lundi, l’émission captive à la fois l’intérêt d’enfants et celui – énorme – d’ex « poussinots » devenus parents et… critiques.

Un véritable engouement !

L’intérêt des médias a grandement contribué à l’engouement que vit Télé-Québec, diffuseur de Passe-Partout.

Sans surprise, les trois comédiens qui incarnent Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne ont fait la promotion du retour de l’émission dans les émissions de la maison – notamment à Format familial et à Deux hommes en or. Mais, ils sont aussi allés ailleurs – notamment à CKOI lundi matin et au 98,5FM mardi… durant la diffusion de l’émission !

Passe-Partout à Debout les comiques à CKOI
SOURCE : FACEBOOK

AU COURS DE LA DERNIÈRE SEMAINE, IL Y A EU 1040 MENTIONS DE PASSE-PARTOUT ET 188 À PROPOS DE DISTRICT 31.

Type de médias - Passe-Partout
À LA RADIO, PARTOUT AU QUÉBEC, LES ANIMATEURS ONT PARLÉ DE PASSE-PARTOUT PLUS DE 800 FOIS ! À LA TÉLÉVISION – TANT À TÉLÉ-QUÉBEC QU’AILLEURS – IL Y A EU 75 MENTIONS ET, DANS LA PRESSE ÉCRITE, 161.

Les médias sociaux – qui n’existaient pas à l’époque, même dans les rêves les plus fous – ont énormément contribué à l’engouement que vit Télé-Québec.

Sur son site Coucou et sur Facebook, Télé-Québec a créé un véritable engouement qui a entrainé les « poussinots » de tous les âges, lundi soir, devant les écrans plats…

Facebook - Télé-Québec
LA PAGE FACEBOOK DE TÉLÉ-QUÉBEC REGROUPE UNIQUEMENT DES FANS – OU PRESQUE – DE LA 2E VIE DE PASSE-PARTOUT. SOURCE : PLIK.CO

Nostalgie, quand tu nous tiens…

Le phénomène Passe-Partout n’était pas disparu entre les derniers épisodes de la première génération et le retour de lundi.

Ainsi, il y a plus de 40 000 « amis devenus grands » de la première mouture qui se retrouvent sur Facebook !

Facebook - Passe-Partout - Première génération
SOURCE : FACEBOOK

Critiques parmi les critiques, ils ont été plus de 1500 à commenter la nouvelle mouture et leurs commentaires sont très majoritairement positifs.

Facebook - Passe-Partout - Première génération
LA PAGE FACEBOOK « PASSE-PARTOUT – PREMIÈRE GÉNÉRATION » ACCUMULE LES « J’AIME », LES PARTAGES ET LES COMMENTAIRES POSITIFS. SOURCE : PLIK.CO

Combien ?

Mesure Média a évalué le gain de réputation de trois reportages :

Deux hommes en or, Télé-Québec, 22 février 2019. Plusieurs variables sont positives, dont celles-ci : l’amorce, le nombre de mentions, les extraits de Passe-Partout et le traitement journalistique. Gain de 27 888 $ pour Passe-Partout ;

Debout les comiques, CKOI, 25 février 2019. Cette entrevue très sympathique de plus de 11 minutes a généré, pour l’émission Passe-Partout, un gain de réputation de 13 700 $ ;

Le Québec maintenant, 98,5 FM, 26 février 2019. Plusieurs variables sont positives, dont celles-ci : l’amorce, le nombre de mentions et le traitement journalistique. Gain de 15 479 $ pour Passe-Partout.

Pour Télé-Québec, l’objectif de cette vaste campagne médiatique était évidemment de rallier, dès lundi soir, le plus de téléspectateurs devant Passe-Partout. Les impressionnantes cotes d’écoute de la semaine témoignent que c’est mission accomplie !

 

Chaque vendredi, Mesure Média présente le gain de réputation (ou le déficit) enregistré par une marque, une organisation ou une personnalité au cours de la semaine.

Note: Après avoir tenu compte du coût publicitaire avant négociation d’une retombée de presse, nous évaluons différentes variables d’analyse afin d’établir le gain ou le déficit de réputation de la retombée. Le gain ou le déficit de réputation (en dollars) d’une retombée est calculé à partir de plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs pondérés, dont le traitement journalistique accordé au message ainsi que les aspects graphiques et visuels.

0 commentaire(s)