Mesurer l’influence… des influenceurs web

Youtubeurs

Influenceurs par-ci, youtubeurs par-là : c’est à croire que cette nouvelle faune exponentielle de communicateurs est en train de créer un nouvel emploi très valorisé.

Le phénomène des influenceurs et des youtubeurs est récent et en plein développement. L’évaluation de leurs performances l’est aussi !

L’enjeu de l’évaluation était soulevé par chacun des conférenciers à la récente journée Infopresse sur les YouTubeurs et les influenceurs web.

Parmi les questions les plus abordées :

  • Quel est le ROI (retour sur investissement) d’un YouTubeur ?
  • Comment évaluer les performances d’une campagne de relations publiques avec des influenceurs ?
  • Est-ce que ça vaut la peine de travailler avec un influenceur ? Comment le savoir ?

On ne peut plus seulement parler de l’impact – réel ou imaginaire – des influenceurs et des youtubeurs. L’heure est venue de mesurer.

Tel que nous l’écrivions récemment sur ce blogue, l’évaluation médiatique est tendance dans le milieu des communications-marketing et des relations publiques.

Les données et les indicateurs de performance gagnent en popularité comme outil de gestion auprès des professionnels des communications.

À bien y penser : il n’y a rien de surprenant à ce que les communicateurs veuillent prouver le succès (ou non) d’une campagne de relations publiques réalisée avec des influenceurs et des youtubeurs sur les médias sociaux et le web.

Mais, pour l’instant, il n’existe pas de méthode unique pour évaluer le ROI d’un influenceur. Tout comme il n’existe pas de consensus sur une méthode d’analyse de presse dans les médias traditionnels.

Données quantitatives

Les communicateurs présents à la journée Infopresse semblaient s’appuyer sur des données quantitatives de base :

  • Nombre de « j’aime », de commentaires, de partages, etc.;
  • Nombre d’impressions, de portée (reach);
  • Nombre de vues sur YouTube.

Pour les données qualitatives, les organisations répertorient souvent les commentaires positifs, négatifs ou neutres à la suite d’une veille des publications sur les médias sociaux.

Bref, plusieurs restent sur leur appétit… et cherchent toujours à quantifier le ROI d’un influenceur.

Valeur en dollars sur les médias sociaux

Pour sa part, Jean-Sébastien Giroux, de l’agence Substance Stratégies, utilise une valeur en dollars pour évaluer une campagne d’influenceurs. « Combien aurait coûté une campagne pour rejoindre un nombre X d’abonnés si nous avions payé pour rejoindre cette communauté ?», a-t-il demandé.

Du côté de Mesure Média, nous quantifions également en dollars lorsque nos clients souhaitent évaluer leurs actions sur les médias sociaux. Nous avons développé notre méthode après plusieurs mois de R&D et avec l’aide de l’agence média Touché !.

Nous tenons compte des médias détenus et acquis, puis nous évaluons des variables de performance sur les médias sociaux : visibilité, audience, influence, engagement et sentiment, etc.

Bien qu’il y ait un débat sur la validité d’évaluer en dollars une campagne de communication, un tel indice a l’avantage d’être compris rapidement par tous !

Qui ne comprend pas le langage des dollars ?

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre Guide de la mesure en dollars de votre réputation sur les médias sociaux.

0 commentaire(s)